lunes, febrero 06, 2006

Épidémiologie du SIDA à Cuba.



Permanents : R. Lounès
Collaborations extérieures : H. de Arazoza (Département de Mathématique, Université de la Havane, Cuba), B. Auvert (INSERM U88), S. Clémençon (Université Paris X Nanterre, Equipe MODALX), N. Heutte (IUT de Caen), Y.-H. Hsieh (Département de Mathématiques Appliquées, Université Taichung, Taiwan), J. Pérez (Institut de Médecine Tropicale, La Havane, Cuba), Viet Chi Tram (doctorant, Université Paris X Nanterre - Equipe MODALX)

L'épidémiologie du Sida à Cuba est essentiellement à contacts sexuels. On s'intéresse à l'évaluation du système de détection des individus VIH à Cuba. Pour cela, des méthodes (rétro calcul, modèles déterministes (dynamiques), modèles stochastiques de type markovien) sont développés pour estimer la taille de la population infectée par le VIH.

Un projet de recherche sur le même thème, déposé auprès de l'ACI a été accepté. Celui-ci implique le laboratoire MAP5 (R. Lounès), le laboratoire MODALX (S. Clémençon, P. Bertail et V.C. Trani) de l'université de Nanterre, le département de mathématique de l'université de la Havane (H. de Arazoza, G. Perez) et l'INSERM U88 (B. Auvert). D'autres personnes (N. Heutte, Université de Caen, Y.-H. Hsieh, Université Taichung, Taiwan vont aussi contribuer à ce projet.

Le projet de cette ACI consiste à développer un modèle mathématique permettant de rendre compte de l'évolution récente de l'épidémie du SIDA à Cuba, et de l'anticiper tout à la fois. La modélisation statistique de l'épidémie pourra s'appuyer sur l'atout majeur que constitue l'accès à la base de données établie par le Sanatorium de Santiago de Las Vegas (Cuba) pour le contrôle épidémiologique du virus.
Unique en son genre, cette base de données contient non seulement les informations médicales, sociodémographiques et comportementales relatives aux individus infectés par le VIH détectés par le système de santé publique cubain, mais aussi une liste des partenaires sexuels (fournie sur la base du volontariat) de chacun de ces individus : une caractéristique essentielle du système de lutte contre le SIDA mis en place à Cuba consistant en la recherche active des contacts sexuels des personnes infectées.
Sur la base de cette source exceptionnelle d'information, cette ACI visera à construire un modèle de population structurée pour l'évolution de l'épidémie, reposant sur la description des comportements individuels par des processus stochastiques markoviens. La diversité de la population pourra être prise en compte en caractérisant chaque individu par des variables identifiées comme pertinentes du point de vue épidémiologique, parmi les caractères recensés dans la base de données. La difficulté de ce projet réside principalement dans la détermination préalable de ces variables d'état, dans la modélisation de leurs effets sur l'évolution des individus et leurs interactions, une telle modélisation devant naturellement permettre l'élaboration de stratégies d'estimation statistique consistantes ainsi que la mise en œuvre de méthodes numériques de simulation.
Le problème de l'inférence statistique (estimation et détermination d'intervalles de confiance) pour de tels modèles constitue un sujet d'investigation nouveau et représente un véritable challenge du point de vue mathématique. Au delà des simples questions de santé publique à Cuba et d'évaluation de la politique de lutte contre le SIDA spécifique qui y est menée, ce projet permettra de plus généralement de mettre en lumière les phénomènes de transmission et d'évolution de la maladie.
http://www.math-info.univ-paris5.fr/map5/applications/sida.html. Access éd. February 3, 2006. http://medicinacubana.blogspot.com